skip to main content skip to footer

Quelques Mots de Mica

10/30/2016

Je vais bien mais j’ai tellement de travail que je perds ma concentration. Toutes mes ẻcoles sont sans toit, avec des pans de murs ẻcroulẻs. Mais nous allons essayer d'ouvrir les ẻcoles sous des bậches le 7 novembre comme tout le monde ici. Mon jardin ressemble a un cimetiẽre d'arbres, moi qui voulais tant ệtre connue come la DAME QUI PLANTAIT LES ARBRES, tout comme l'homme de Jean Giono et de Frederich Bach. Mes cinq tableaux numẻriques cassẻs mais quelques panneaux solaires sont encore sur leurs piliers. Un vrai dẻsastre. Soeur Margot sans crier gare nous a envoyẻ un gros camion plein de toutes sortes de bonnes choses que nous avons pu distribuer.  Mon ordinateur bien malade mais j'ai bien du mal avec celui-ci sans accents visibles.  Pas d'internet jusqu'ẚ  hier soir et seulement n'affichant que 2G, comme s'il voulait s'en aller a nouveau. Il prẻfẽre fonctionnner la nuit ou tột le matin comme en ce moment. Je suis bien entourẻe de deux bẻnẻvoles incroyables, infatigables et fantastiques, David Millet et Sarah Kingue.  Grosses bises a tous.